G7 Information Centre
Summits |  Meetings |  Publications |  Research |  Search |  Home |  About the G7 and G8 Research Group
Follow @g7_rg

From Genoa 2001 to Kananaskis 2002

Country Performance Assessment
France

Résultat général : B +

C'est une ligne directrice donnant priorité aux problèmes de l'Afrique et à son développement qui définie le mieux l'approche de la France face aux priorités inscrites à l'ordre du jour du Sommet de Kananaskis. D'une part, lors d'un point de presse, le premier donné par la France, M. Chirac a coupé court à une question sur le Proche-Orient, sujet amené par M. Bush dans le cadre de son plan pour la Palestine, pour réaffirmer que le sommet de Kananaskis était d'abord et avant tout le sommet de l'Afrique. Ainsi, face au risque de voir l'ordre du jour éclipsé par le Proche-Orient, le Président n'a pas perdu de temps et a rapidement pris position en s'alignant sur les vues canadiennes quant au choix des priorités. Toujours selon le Président, ce sommet est un événement de portée considérable, car c'est la première fois que les nations représentant 70% du PIB mondial prennent conscience de la nécessité d'apporter à l'Afrique une aide pour qu'elle se sorte de ses difficultés.

Conséquent dans ses choix pour la France, M. Chirac a annoncé quelques positions et décisions favorisant l'Afrique en tant que priorité française primordiale par rapport à toutes autres priorités.

Il est important de souligner qu'il ne s'agit pas d'une priorité nouvelle pour la France. Considéré depuis longtemps comme le champion du développement africain, dès 1999, au sommet du G8 de Cologne, le Président de la République avait souhaité qu'un effort particulier soit consenti en faveur de l'Afrique. Subséquemment, sur la proposition de la France, le sommet du G8 avait adopté un "plan de Gênes pour l'Afrique" apportant son soutien à ce nouveau partenariat et affirmant la volonté de faire progresser concrètement ce projet à l'occasion du sommet de Kananaskis. L'impulsion devrait, suite aux annonces faites par le Président, se prolonger au-delà de Kananaskis et devenir un point fort de la présidence française du G8 en 2002-2003.

Brièvement, sur la question du développement durable, c'est devant un public surpris et incrédule que le Président s'est dit avoir voulu soutirer un engagement formel de la par de ses collègues de G8 en ce qui concerne la rencontre sur le développement durable à Johannesburg. Jusqu'à présent un seul des dirigeants du groupe des huit, Tony Blair, a répondu positivement à l'invitation faite. Malheureusement, suite à cette brèche d'information, il est resté clair que ni M. Chirac ni aucun autre membre du G8 - à l'exception de Blair - n'a osé s'avancer et prendre les devants en promettant sa présence.

Par Caroline Saint-Mleux
University of Toronto G8 Research Group
octobre 2002

G8 Centre
Top
This Information System is provided by the University of Toronto Library and the G8 Research Group at the University of Toronto.
Please send comments to: g8@utoronto.ca
This page was last updated February 09, 2007.

All contents copyright © 1995-2004. University of Toronto unless otherwise stated. All rights reserved.