Centre d'information sur le G8

Déclaration pré-sommet des ministres des Finances du G8

Londres, le 10-11 juin 2005

Conclusions sur le développement

Notre réunion avait pour objet de préparer le sommet annuel des chefs d'État et de gouvernement du G8, et elle a donné lieu à des discussions productives avec nos collègues d'économies émergentes sur un éventail de questions économiques mondiales.

La croissance mondiale en 2004 a été solide, soutenue en cela par une croissance vigoureuse du commerce et par l'intensification de l'intégration régionale et mondiale. La croissance devrait demeurer élevée, mais davantage modérée, en 2005. Il reste des défis à relever, notamment : les déséquilibres mondiaux tenaces et le niveau élevé ainsi que l'instabilité des prix du pétrole, de même qu'une répartition plus équilibrée des bienfaits de la mondialisation. Chaque pays doit adopter de vigoureuses mesures pour soutenir une transition en douceur vers une croissance plus équilibrée. Les principales priorités dans cette optique demeurent les suivantes : consolidation financière continue aux États Unis; approfondissement des réformes structurelles en Europe et en Russie; et d'autres réformes structurelles, y compris la consolidation financière, au Japon. Il sera crucial, pour la croissance mondiale, de fixer un ambitieux programme à la réunion des ministres de l'Organisation mondiale du commerce qui se tiendra à Hong Kong, y compris en matière de services financiers, en vue de conclure le cycle de Doha pour le développement d'ici la fin de 2006.

Le niveau élevé et soutenu des prix de l'énergie est grandement préoccupant, étant donné qu'il nuit à la croissance économique mondiale. Nous nous réjouissons des efforts déployés pour réduire l'instabilité des marchés en améliorant les données, de manière à les rendre plus transparentes et à jour. Nous exhortons les institutions internationales pertinentes à mettre au point un cadre mondial de déclaration des réserves pétrolières, essentiel à la prise de décisions plus éclairées sur les marchés, et à approfondir l'analyse des rouages du marché pétrolier. Nous demandons avec instance aux consommateurs, aux sociétés et aux pays producteurs de pétrole de reconnaître leur intérêt commun à assurer l'investissement dans la suffisance des futurs approvisionnements de pétrole et de la capacité de raffinement, et exhortons les pays et les institutions internationales à travailler à l'élimination des obstacles et à la création d'un climat propice à l'investissement tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Nous soulignons l'importance de la technologie, de l'innovation et de l'efficacité énergétique pour assurer la sécurité de l'énergie. Afin de relever le défi des changements climatiques, nous appelons la Banque mondiale et d'autres banques multilatérales de développement à intensifier le dialogue avec les principaux emprunteurs au sujet des enjeux énergétiques, et à mettre en avant, dans le cadre de leurs assemblées annuelles, des propositions précises qui favorisent les investissements rentables dans l'infrastructure de l'énergie à basse teneur en carbone. Nous sommes d'accord pour dire que les institutions financières internationales ont un rôle à jouer pour atténuer l'impact négatif des prix élevés de l'énergie sur les pays en développement et pour inciter le Fonds monétaire international à tenir compte du prix du pétrole dans le développement de facilités ayant pour objet de répondre aux chocs.

Nous avons discuté des difficultés continues consistant à satisfaire aux Objectifs du Millénaire pour le développement, et nous avons publié une mise à jour des conclusions sur le développement que nous avions fait paraître en février.

Nous avons pris l'engagement d'intensifier les mesures visant à accroître l'efficacité des efforts internationaux de lutte contre le financement des activités terroristes en améliorant le processus d'immobilisation des actifs, conformément aux résolutions des Nations Unies, en élargissant le partage de l'information, et en explorant de nouveaux outils financiers de lutte contre les crimes graves.

Source: Le Site G8 du Canada


G7 Information Centre

Top of Page
This Information System is provided by the University of Toronto Library and the G7 and G8 Research Group at the University of Toronto.
Please send comments to: g8@utoronto.ca
This page was last updated July 16, 2005.

All contents copyright © 2017. University of Toronto unless otherwise stated. All rights reserved.